Audio tour

Audio tourVisites commentées et accompagnées en Fenouillèdes

Solo in Francese

2 Fermate tour

  1. Sommario Auditour
  2. Sommario Auditour

    Les premiers signes d'occupation sur le territoire du Fenouillèdes datent de -600 000 à -100 000 ans av. J.C. Les recherches archéologiques ont pu révéler les lieux potentiels de vie telles que sur les terrasses du fleuve l'Agly et dans quelques grottes dans les massifs calcaires de la vallée.

    En -121 av. J.C., la "Narbonnaise" est créée avec la présence des colons romains, au Nord-Est de la Péninsule Ibérique et au Sud de la Gaule Narbonnaise, et la réorganisation des Gaules par l'empereur Auguste. En -113 av. J.C, le Sud-Ouest de cette province est divisé en quatre Pagi : Pagus Reddensis (Pays de Razès), Pagus Confluentis (Futur Conflent), Pagus Villis Asperi (Vallespir) et Pagus Fenolietensis (Pays du foin). 

    Le Pagus Fenolietensis (aujourd'hui le Fenouillèdes) est marqué par une occupation romaine durant quatre siècles (-122 à l'an 408). Ils laisseront en héritage la langue d'Oc. Quelques traces restent de leur passage : le Pont-aqueduc d'Ansignan.

    L'Empire est affaibli suite aux invasions barbares (Francs, Burgondes, Alamans, Goths...) et divisé en Empire d'Occident avec Rome (chute de l'Empire romain d'Occident en 476) et en Empire d'Orient avec Constantinople. 

    Du V° au VIII° siècles, les Wisigoths, alliés de l'Empire d'Orient, fondèrent un Royaume du Sud de la Gaule et Espagne qui dura deux siècles. Durant cette période, de nombreuses infrastructures défensives furent érigées dans le Pagus Fenolietensis comme Castel Fizel (château satellite vers Fenouillet).   

    Au début du VIII° siècle, les musulmans envahirent l'Espagne et mirent au fin au Royaume des Wisigoths. En 759, Pépin le Bref les chassa de l'ancienne "Narbonnaise". Charlemagne, son fils, créa alors la Marche d'Espagne (zone tampon entre l'Espagne musulmane et l'Empire chrétien).  

    L'empire fut ensuite partagé entre les trois petits fils de Charlemagne. Charles le Chauve garda la Francie Occidentale et devient le premier Roi de France. Lothaire reçu la partie centrale de l'empire, la Lotharingie. Et enfin, Louis dit le Germanique récupèra le Saint Empire Romain Germanique. En 842, Charles le Chauve remit le territoire de Fenouillet au Comte Milon. C'est à ce même siècle qu'ont été érigés les châteaux de Fenouillet, Quéribus, Peyrepertuse et Puylaurens.

    En 965, la Vicomté de Fenouillet fut donnée à Oliba, Comte de Cerdagne. A sa mort en 990, son fils Bernard Taillefer, Vassal du Comte de Cerdagne, en est devenu le premier Vicomte.

    Entre le XI° et XII° siècles, des tours à signaux (Prats-de-Sournia) furent construites pour observer et signaler toutes intrusions ennemis sur le territoire. De premières bourgades apparurent aussi (Pézilla-de-Conflent).

    Fin XII° siècle, Arnaud possédait la Vicomté et est en conflit avec Ferdinand, Comte de Cerdagne, Conflent et Bésalu, Roi d'Aragon par son mariage et héritier des terres de Guinard de Roussillon. Lors de son règne en Fenouillet, en 1160, les Vaudois et les Cathares s’installèrent en Languedoc. Uldager, son fil, hérita de la Vicomté et en 1173, Arnaud décéda. Sa fille Ava épousa Pierre de Saissac. En 1198, le Pape Innocent III lança donc l'inquisition épiscopale contre les Albigeois avec Simon de Montfort.

    En 1218, Raymond Roger Trancavel, les Seigneurs Faydits et Pierre de Fenouillet-Saissac (fils d'Ava et Pierre de Saissac) partirent reconquérir les terres carcassonnaises. Le nouveau Vicomte de Fenouillet a accueilli de parfaits cathares dans son château. Les français (les Croisés) ont l'emprise sur les villages et châteaux. Le Roi de France confirma la confiscation du Château de Saint Pierre de Fenouillet. Pierre de Fenouillet-Saissac fut considéré hérétique. Son corps fut exhumé et brûlé par les Croisés. 

    En 1258, le Traité de Corbeil fut signé pour établir une frontière entre l'Occitanie et la Catalogne. Le village Latour-de-France fut chargé de surveiller celle-ci grâce à sa tour. En 1259, le Traité de Barcelone fut validé pour rattacher le Fenouillèdes au Royaume de France et éviter les alliances avec le Royaume d'Aragon. La Vicomté de Fenouillet s'éleva au rang de Viguerie des Pays de Fenouillèdes et Termenes.

    En 1453, la Viguerie du Fenouillèdes deviendra Viguerie de Caudiès-de-Fenouillèdes.

    Des seigneurs s'investissèrent pour repousser les malfaiteurs comme Henry-Montserrat du Vivier (château à Le Vivier). Le Traité des Pyrénées fut appliqué en 1659 pour mettre fin aux incursions espagnoles. 

  3. 1 Latour-de-France, Ancien village frontière
  4. 2 Ansignan, Coeur du Fenouillèdes
  5. 3 Pezilla-de-Conflent, Village aux cinq sources
  6. 4 Prats-de-Sournia, Balcon du Fenouillèdes
  7. 5 Le Vivier, Village aux trois églises
  8. 6 Fenouillet, Ancien pôle féodal
  9. 7 Caudiès-de-Fenouillèdes, Ancienne viguerie du Fenouillèdes
  10. 8 Notre-Dame de Laval
  11. 9 Pont des Maures, Col Saint Louis
  1. Sommario Auditour

    Les premiers signes d'occupation sur le territoire du Fenouillèdes datent de -600 000 à -100 000 ans av. J.C. Les recherches archéologiques ont pu révéler les lieux potentiels de vie telles que sur les terrasses du fleuve l'Agly et dans quelques grottes dans les massifs calcaires de la vallée.

    En -121 av. J.C., la "Narbonnaise" est créée avec la présence des colons romains, au Nord-Est de la Péninsule Ibérique et au Sud de la Gaule Narbonnaise, et la réorganisation des Gaules par l'empereur Auguste. En -113 av. J.C, le Sud-Ouest de cette province est divisé en quatre Pagi : Pagus Reddensis (Pays de Razès), Pagus Confluentis (Futur Conflent), Pagus Villis Asperi (Vallespir) et Pagus Fenolietensis (Pays du foin). 

    Le Pagus Fenolietensis (aujourd'hui le Fenouillèdes) est marqué par une occupation romaine durant quatre siècles (-122 à l'an 408). Ils laisseront en héritage la langue d'Oc. Quelques traces restent de leur passage : le Pont-aqueduc d'Ansignan.

    L'Empire est affaibli suite aux invasions barbares (Francs, Burgondes, Alamans, Goths...) et divisé en Empire d'Occident avec Rome (chute de l'Empire romain d'Occident en 476) et en Empire d'Orient avec Constantinople. 

    Du V° au VIII° siècles, les Wisigoths, alliés de l'Empire d'Orient, fondèrent un Royaume du Sud de la Gaule et Espagne qui dura deux siècles. Durant cette période, de nombreuses infrastructures défensives furent érigées dans le Pagus Fenolietensis comme Castel Fizel (château satellite vers Fenouillet).   

    Au début du VIII° siècle, les musulmans envahirent l'Espagne et mirent au fin au Royaume des Wisigoths. En 759, Pépin le Bref les chassa de l'ancienne "Narbonnaise". Charlemagne, son fils, créa alors la Marche d'Espagne (zone tampon entre l'Espagne musulmane et l'Empire chrétien).  

    L'empire fut ensuite partagé entre les trois petits fils de Charlemagne. Charles le Chauve garda la Francie Occidentale et devient le premier Roi de France. Lothaire reçu la partie centrale de l'empire, la Lotharingie. Et enfin, Louis dit le Germanique récupèra le Saint Empire Romain Germanique. En 842, Charles le Chauve remit le territoire de Fenouillet au Comte Milon. C'est à ce même siècle qu'ont été érigés les châteaux de Fenouillet, Quéribus, Peyrepertuse et Puylaurens.

    En 965, la Vicomté de Fenouillet fut donnée à Oliba, Comte de Cerdagne. A sa mort en 990, son fils Bernard Taillefer, Vassal du Comte de Cerdagne, en est devenu le premier Vicomte.

    Entre le XI° et XII° siècles, des tours à signaux (Prats-de-Sournia) furent construites pour observer et signaler toutes intrusions ennemis sur le territoire. De premières bourgades apparurent aussi (Pézilla-de-Conflent).

    Fin XII° siècle, Arnaud possédait la Vicomté et est en conflit avec Ferdinand, Comte de Cerdagne, Conflent et Bésalu, Roi d'Aragon par son mariage et héritier des terres de Guinard de Roussillon. Lors de son règne en Fenouillet, en 1160, les Vaudois et les Cathares s’installèrent en Languedoc. Uldager, son fil, hérita de la Vicomté et en 1173, Arnaud décéda. Sa fille Ava épousa Pierre de Saissac. En 1198, le Pape Innocent III lança donc l'inquisition épiscopale contre les Albigeois avec Simon de Montfort.

    En 1218, Raymond Roger Trancavel, les Seigneurs Faydits et Pierre de Fenouillet-Saissac (fils d'Ava et Pierre de Saissac) partirent reconquérir les terres carcassonnaises. Le nouveau Vicomte de Fenouillet a accueilli de parfaits cathares dans son château. Les français (les Croisés) ont l'emprise sur les villages et châteaux. Le Roi de France confirma la confiscation du Château de Saint Pierre de Fenouillet. Pierre de Fenouillet-Saissac fut considéré hérétique. Son corps fut exhumé et brûlé par les Croisés. 

    En 1258, le Traité de Corbeil fut signé pour établir une frontière entre l'Occitanie et la Catalogne. Le village Latour-de-France fut chargé de surveiller celle-ci grâce à sa tour. En 1259, le Traité de Barcelone fut validé pour rattacher le Fenouillèdes au Royaume de France et éviter les alliances avec le Royaume d'Aragon. La Vicomté de Fenouillet s'éleva au rang de Viguerie des Pays de Fenouillèdes et Termenes.

    En 1453, la Viguerie du Fenouillèdes deviendra Viguerie de Caudiès-de-Fenouillèdes.

    Des seigneurs s'investissèrent pour repousser les malfaiteurs comme Henry-Montserrat du Vivier (château à Le Vivier). Le Traité des Pyrénées fut appliqué en 1659 pour mettre fin aux incursions espagnoles. 

Recensioni

A minimum rating of 1 star is required.
Please fill in your name.
  • Armandou

    5 out of 5 rating 08-13-2016

    Superbe initiative de valorisation du patrimoine en Fenouillèdes !