Tour audio

Tour audioBouvines

2 Étapes du circuit

  1. Aperçu de l'audioguide
  2. Aperçu de l'audioguide

    Le nom de cette commune est immanquablement associé à la bataille de 1214 qui fédéra pour la première fois le royaume de France en tant que « nation ». En ces temps de féodalité, les vassaux du roi de France, les Comtes de Boulogne et de Flandre voyaient d’un mauvais œil l’autorité grandissante du roi Philippe Auguste.

    En s’alliant aux anglais Plantagenêts et à l’Empereur Germanique, les deux « félons » croyaient en une victoire certaine. Le 27 Juillet 1214, les deux armées se rejoignirent aux abords du pont de Bouvines sur la Marque et à première vue, les alliés avaient l’avantage du nombre et de la géographie car installés sur une hauteur.

    Le courage et la ténacité des chevaliers de Philippe Auguste permirent de renverser la situation et de mettre en déroute ou de capturer les principaux meneurs de la rébellion. On garde en mémoire, le dicton populaire des paysans voyant passer, Fernand du Portugal, le comte de Flandre capturé : « Quatre ferrants bien ferrés, trainent un Fernand enferrés ». 

  3. 1 Eglise Saint Pierre
  4. 2 ancien presbytère
  5. 3 Ferme de la Courte
  6. 4 La Marque
  7. 5 Le Moustier
  8. 6 Fontaine Saint-Pierre
  9. 7 Chapelle Saint Hubert
  10. 8 Statue Jeanne D'Arc
  1. Aperçu de l'audioguide

    Le nom de cette commune est immanquablement associé à la bataille de 1214 qui fédéra pour la première fois le royaume de France en tant que « nation ». En ces temps de féodalité, les vassaux du roi de France, les Comtes de Boulogne et de Flandre voyaient d’un mauvais œil l’autorité grandissante du roi Philippe Auguste.

    En s’alliant aux anglais Plantagenêts et à l’Empereur Germanique, les deux « félons » croyaient en une victoire certaine. Le 27 Juillet 1214, les deux armées se rejoignirent aux abords du pont de Bouvines sur la Marque et à première vue, les alliés avaient l’avantage du nombre et de la géographie car installés sur une hauteur.

    Le courage et la ténacité des chevaliers de Philippe Auguste permirent de renverser la situation et de mettre en déroute ou de capturer les principaux meneurs de la rébellion. On garde en mémoire, le dicton populaire des paysans voyant passer, Fernand du Portugal, le comte de Flandre capturé : « Quatre ferrants bien ferrés, trainent un Fernand enferrés ». 

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant

Rédiger le premier commentaire
A minimum rating of 1 star is required.
Please fill in your name.