Tour audio

Tour audioLa vie d'Arthur Rimbaud à Charleville-Mézières (1854-1878)

Seulement en Français

2 Étapes du circuit

  1. Aperçu de l'audioguide
  2. Aperçu de l'audioguide

    Arthur Rimbaud naît à Charleville le 20 octobre 1854. Il passe son enfance dans cette ville qui compte alors moins de 10 000 habitants.

    Deuxième d'une famille de quatre enfants éduqués par leur mère, Vitale Cuif, originaire du petit village de Roche, à côté d'Attigny. Elle était venue s'établir à Charleville où elle avait rencontré le capitaine Frédéric Rimbaud, qui de garnisons en campagnes militaires ne faisait que de brefs séjours à Charleville ; il n'y revint plus après la naissance de ses quatre enfants et leur jeunesse est alors marquée par l'absence du père.

    Brillant élève, Arthur fait la gloire de son collège en remportant nombre de premiers prix. Il va connaître la guerre en juillet 1870 avec son cortège de destruction, et ce tout particulièrement à Mézières, là où habite son meilleur ami Ernest Delahaye. Au printemps 1871, il apprend avec enthousiasme l'établissement de la Commune à Paris: "L'ordre est vaincu !" affirme-t-il à Charleville.
     
    Parallèlement à cet ébranlement social, Rimbaud établit ses objectifs poétiques et deux lettres célèbres, les lettres du « voyant » adressées à Georges Izambard et à Paul Demeny en mai 1871, montrent le chemin qu’il souhaite poursuivre. Son désir de gloire littéraire est grand et il cherche à se faire connaître dans les cercles parisiens : il étonne et convainc à 17 ans avec le « bateau ivre » dès septembre 1871. Ses fugues, ses séjours à Paris, à Londres ou à Bruxelles, sa liaison avec Paul Verlaine marquent les années 1872-1875, années où il écrit « Une saison en enfer » et les « Illuminations ». Charleville, ses environs et le petit village de Roche ont ainsi joué un grand rôle dans la vie de Rimbaud adolescent et poète puisque c’est dans ces paysages que son œuvre poétique a mûri. Mais dès 1875, Rimbaud s’éloigne déjà de la création littéraire, à 20 ans il tourne le dos à la poésie.
     
    Se succèdent alors des voyages à travers l’Europe : en 1875, Stuttgart, Milan et Gènes ; en 1876, Vienne, la Hollande puis son engagement dans l’armée néerlandaise qui le mène à Batavia ; et, à la fin de la même année, on l’aperçoit à nouveau à Charleville. En 1877 et 1878, il reprend son périple et se rend à Chypre où il travaille quelques mois. Commence ensuite l’épopée africaine de 1880 à 1891 durant laquelle il est employé dans des sociétés commerciales ; ces onze années sont ponctuées d’une abondante correspondance avec sa famille à Charleville et à Roche. Aux yeux de ses compatriotes, Rimbaud devient alors explorateur et le monument qui lui est élevé en 1901 sur le square de la gare de Charleville célèbre autant l’explorateur que le poète. Mort à Marseille à l’âge de 37 ans le 10 novembre 1891, Rimbaud est inhumé au cimetière de Charleville où l’on peut voir sa tombe en marbre blanc.

  3. 1 Fontaine Charles de Gonzague
  4. 2 Maison de naissance d'Arthur Rimbaud
  5. 3 Place Ducale
  6. 4 Musée Rimbaud
  7. 5 Maison des Ailleurs
  8. 6 Fresque murale "Le dormeur du val"
  9. 7 Sépulture d'Arthur Rimbaud
  10. 8 Fresque murale "Ophélie"
  11. 9 Bar L'univers
  12. 10 Buste d'Arthur Rimbaud
  1. Aperçu de l'audioguide

    Arthur Rimbaud naît à Charleville le 20 octobre 1854. Il passe son enfance dans cette ville qui compte alors moins de 10 000 habitants.

    Deuxième d'une famille de quatre enfants éduqués par leur mère, Vitale Cuif, originaire du petit village de Roche, à côté d'Attigny. Elle était venue s'établir à Charleville où elle avait rencontré le capitaine Frédéric Rimbaud, qui de garnisons en campagnes militaires ne faisait que de brefs séjours à Charleville ; il n'y revint plus après la naissance de ses quatre enfants et leur jeunesse est alors marquée par l'absence du père.

    Brillant élève, Arthur fait la gloire de son collège en remportant nombre de premiers prix. Il va connaître la guerre en juillet 1870 avec son cortège de destruction, et ce tout particulièrement à Mézières, là où habite son meilleur ami Ernest Delahaye. Au printemps 1871, il apprend avec enthousiasme l'établissement de la Commune à Paris: "L'ordre est vaincu !" affirme-t-il à Charleville.
     
    Parallèlement à cet ébranlement social, Rimbaud établit ses objectifs poétiques et deux lettres célèbres, les lettres du « voyant » adressées à Georges Izambard et à Paul Demeny en mai 1871, montrent le chemin qu’il souhaite poursuivre. Son désir de gloire littéraire est grand et il cherche à se faire connaître dans les cercles parisiens : il étonne et convainc à 17 ans avec le « bateau ivre » dès septembre 1871. Ses fugues, ses séjours à Paris, à Londres ou à Bruxelles, sa liaison avec Paul Verlaine marquent les années 1872-1875, années où il écrit « Une saison en enfer » et les « Illuminations ». Charleville, ses environs et le petit village de Roche ont ainsi joué un grand rôle dans la vie de Rimbaud adolescent et poète puisque c’est dans ces paysages que son œuvre poétique a mûri. Mais dès 1875, Rimbaud s’éloigne déjà de la création littéraire, à 20 ans il tourne le dos à la poésie.
     
    Se succèdent alors des voyages à travers l’Europe : en 1875, Stuttgart, Milan et Gènes ; en 1876, Vienne, la Hollande puis son engagement dans l’armée néerlandaise qui le mène à Batavia ; et, à la fin de la même année, on l’aperçoit à nouveau à Charleville. En 1877 et 1878, il reprend son périple et se rend à Chypre où il travaille quelques mois. Commence ensuite l’épopée africaine de 1880 à 1891 durant laquelle il est employé dans des sociétés commerciales ; ces onze années sont ponctuées d’une abondante correspondance avec sa famille à Charleville et à Roche. Aux yeux de ses compatriotes, Rimbaud devient alors explorateur et le monument qui lui est élevé en 1901 sur le square de la gare de Charleville célèbre autant l’explorateur que le poète. Mort à Marseille à l’âge de 37 ans le 10 novembre 1891, Rimbaud est inhumé au cimetière de Charleville où l’on peut voir sa tombe en marbre blanc.

Commentaires

A minimum rating of 1 star is required.
Please fill in your name.
  • TOMBOIS

    5 out of 5 rating 06-20-2018

    Bonjour Superbe site… Facile à consulter… Bravo

  • Jean-Noël

    5 out of 5 rating 06-17-2018

    Cette promenade est passionnante et instructive. Déambuler avec Rimbaud, sa vie, son œuvre, dans la cité de Charleville est un vrai régal. À faire et refaire. En plus le narrateur a une diction agréable qui ne vous lassera pas les oreilles.

  • Guillaume

    5 out of 5 rating 06-16-2018

    Agréable, précis et informatif. Un joli circuit !